Référence produit

Mon compte

×

Bienvenue chez SMC France !
Besoin d’informations sur notre e-shop ?
Consultez notre page dédiée

Air comprimé et fuites : comment réduire le gaspillage énergétique ?

Le saviez-vous… ? En Europe, 20 à 30% des consommations totales d’une installation sont des fuites d’air. Elles constituent un gaspillage énergétique important qu’il est possible de réduire considérablement.

« Le B.A.-ba, c’est la gestion des fuites. Avant toute chose, il faut commencer par assainir son réseau. Il ne sera jamais parfait, il n’y aura jamais 0% de fuite mais être en dessous des 10%, c’est déjà pas mal.

Aujourd’hui dans l’industrie, le taux moyen de fuites d’air est de l’ordre de 30% sur un réseau, voire plus pour certains. Il nous est arrivé de nous rendre sur des sites où ce taux était à plus de 50%. Il y avait 6 gros compresseurs, 3 tournaient uniquement pour alimenter les fuites. C’est un exemple concret de ce qu’une installation peut coûter en termes de gaspillage. »

Julien Caron - Responsable Efficacité Énergétique SMC France

Besoin d’un accompagnement personnalisé ?

Parlons chiffres…

Notre expérience et nos visites en usine nous ont appris que le coût moyen d’une fuite de Ø0,5 mm est de 117 € par an. Une fuite de Ø4 mm vous coûterai quant à elle, 7 490 € par an. Imaginez le calcul si votre installation compte un nombre élevé de fuites ! A titre d’exemple, l’un de nos clients audités comptabilisait 67 petites fuites avec un gaspillage à hauteur de 2 650 € par an. Grâce à la mise en place d’une solution peu coûteuse, il a pu réaliser un retour sur investissement au bout de 4 mois seulement. Il faut par ailleurs savoir que plus de 50% des fuites concernent les raccords et tubes, ce qui implique une correction simple et rapide du problème, pour un retour sur investissement immédiat.

Réduction des fuites d’air comprimé : quelles solutions ?

Le plus souvent et contrairement aux idées reçues, la mise en place de solutions d’améliorations n’est pas toujours très coûteuse et surtout très vite rentabilisée.

Alors, comment chasser les fuites ? La première étape est de les détecter grâce à des capteurs de pression et débitmètres à intégrer sur votre installation, ou encore grâce à un audit énergétique personnalisé. Ensuite, il vous faudra éliminer les fuites grâce majoritairement à de la maintenance. Une vanne de mise en veille peut également vous permettre de réduire la pression et les fuites, en dehors des cycles de fonctionnement, et de faciliter par ailleurs la remise en route. La troisième étape ? Une fois équipé, il vous faudra sensibiliser vos collaborateurs à l’intérêt de surveiller ces fuites. C’est grâce à une vigilance quotidienne que vous maintiendrez une efficacité énergétique.

Nos solutions pour réduire les fuites

Vannes de mise en veille, système de détection de fuite autonome, débitmètres… Découvrez nos solutions pour détecter, contrôler et réduire les fuites